Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 avril 2022 6 09 /04 /avril /2022 15:25

J'ai pensé à acheter les remake de Diamant et Perle quand j'ai appris que leur Ligue était peut-être l'une des plus difficiles, avec Cynthia qui aurait une équipe "parfaite".

Mais je me suis ravisé quand j'ai compris que ce n'était qu'un pic de difficulté à l'issue d'un jeu particulièrement simple.

Cependant, j'ai été enthousiaste pour la sortie de Légende Arceus dès l'annonce. J'en parlais avec un ami en lui disant que Gamefreak devrait porter ses couilles et assumer les 1000 Pokémon et sortir un open world comme on est en doit de l'attendre.

Pokémon est la franchise multimédia la plus lucrative au monde. Avec plus 100 milliards de chiffre d'affaire. Si Zelda, The Elders Scrolls et The Witcher parviennent à sortir des aventures ouvertes pourquoi pas eux?

Je n'ai pas eu exactement mon souhait, mais la proposition d'une aventure plus forte narrativement et plus ambitieuse était quelque chose que j'estimais importante de soutenir.

Sans plus de précision, vous êtes invoqué par le Pokémon Alpha, Arceus pour enquêter sur une série d'évènements qui marquent le passé de Sinnoh ou Husui comme elle a été appelée par le passé.

Votre compétence avec les Pokémon devrait vous permettre de mener à bien votre tâche, et pour ce faire vous devrez aider à la réalisation du premier Pokédex de la région.

En arrivant, vous êtes accueilli par le Professeur Lavande et son assistant qui vous expliquent les grandes lignes. Vous faites partie du Groupe Galaxie, une expédition venue coloniser Huisi. Cependant, le Groupe doit faire face à différents problèmes :

  • Les habitants autochtone, les Clans Diamant et Perle sont en tension entre eux et le Groupe. Un conflit peut exploser à n'importe quel moment.
  • Les Pokémon sont des créatures dangereuses qui rendent difficile l'exploration et peu de membres expéditionnaires peuvent leur faire face sans revenir blessés.
  • Enfin, conjointement à votre arrivée, une ouverture est apparu dans les cieux au dessus du Mont Couronnée, la montagne qui surplombe la région. Avec elle, des failles sont apparues, faisaient apparaitre des Pokémon et des objet venant d'ailleurs. Le Professeur les a appelés des "failles spatio-temporelles".

Bref, l'ambiance s'annonce pas simple alors que vous intégrer le Corps des Chercheurs pour compléter le Pokédex et faire la lumière sur cette "faille spatio-temporelle".

Jouabilité : Quand le jeu a été annoncé, je faisais partie de ceux qui pensaient qu'il serait en open world. Il n'en est rien. Il est un peu sur le modèle de SMT V. Il y a cinq grandes régions, plutôt diversifiées (même si la montagne est un motif récurrent) et une ville centrale. Cependant, et c'est un point noir, on ne peut pas se déplacer de région en région automatiquement. Il est nécessaire de passer par la ville. D'un point de vue de la diégèse, c'est parce que nous sommes escortés jusqu'à la ville. Mais ça n'a pas de sens pratique. Surtout au fur et à mesure où nous grimpons les échelons dans le groupe.

Une grande partie du jeu est l'exploration. On circule dans les régions à la recherche de Pokémon à étudier et de ressources. Un peu comme dans Breath of the Wild, le joueur doit fabriquer ses consommables tout seul. On cherche des noigrumes et du minerai pour faire des Pokéball artisanales, des herbes pour faire des remèdes et de la nourriture pour des appâts. Les boutiques ne disposent que de peu de choix et sont chères. En tout cas au début. Les ressources ne sont pas si rares que ça heureusement, et très vite on peut être blindé de matériaux. Cependant, on retrouve quelque chose qui avait presque disparu depuis les versions Rouge/Bleu/Jaune : l'inventaire est très limité. Très vite ce constat a été mitigé dans la série. Je n'ai plus de souvenir d'inventaire plein après la Génération I. Mais c'est de retour. Des coffres pour stocker les items superflus sont présents dans les points de repos, mais parfois on peut se retrouver très loin de ceux-ci et le seul moyen de gagner de l'espace dans l'inventaire devient progressivement plus cher (de ce que j'ai compris jusqu'à 1 million de Pokédollars). De fait, on est amené à faire de choix sur ce que l'on amène ou non, sur ce que l'on converse ou non.

La progression dans le jeu se fait principalement, non pas en avançant dans la narration, mais en complétant le Pokédex. Avoir atteint certains paliers permet de débloquer l'accès aux régions suivantes. Pour une fois, le Pokédex est un enjeu de premier plan, ce qu'il n'a jamais vraiment été. De mémoire, le seul moment où le Pokédex pouvait être nécessaire, c'était pour obtenir certaines CS, dont Flash. Et jouer sans ces CS avait beau être très handicapant, ce n'était pas obligatoire. Ici, il est nécessaire de préter attention à l'encyclopédie. Pour le compléter, différentes tâches plus ou moins compliquées permettent d'acquérir des niveaux. Cela peut être voir le Pokémon utiliser une compétence, le rencontrer à certains moment, ou le faire évoluer. La plus simple est cependant de capturer plusieurs individus de la même espèce. La capture de Pokémon est aussi le moyen principal de gagner de l'argent.

Les combats restent une autre grande fonctionnalité. La plupart des combats sont contre des Pokémon sauvages. Les Pokémon vaquent à leurs occupations et vous pouvez tomber sur eux. Ils ont chacun leur manière de réagir, certains seront passifs, d'autre agressifs et un dernier groupe fuyard. Il y a aussi certains qui auront des réactions plutôt intéressantes, comme de la curiosité.

Il y a relativement peu de dresseurs dans le jeu. Cette dénomination n'existe pas d'ailleurs. La plupart des porteurs de Pokémon n'ont qu'un voire trois Pokémon grand max. Ceux qui en ont plus, sont une petite élite. Vous n'avez qu'un seul autre porteur qui utilise également 6 Pokémon et c'est celui qui est derrière tout ce bordel. Ca me faisait bizarre d'avoir 6 Pokémon, moi qui en ai toujours 5. J'avais l'impression d'en oublier certains par moment.

Une des "nouveautés" est que les Pokémon peuvent attaquer le joueur. Ce qui n'était pas arrivé depuis la duologie Colosseum sur Game Cube. Les Pokémon agressifs lanceront leurs attaques pour vous atteindre et peuvent vous blesser. Si vous prenez trop de dégâts, vous êtes hors jeu. Vous pouvez prendre à certaines phases de combat, mais dans les combats de Pokémon "classiques", vous ne pouvez pas prendre de dégâts. Le joueur trébuche au pire.

Les combats sont aussi bien plus dynamiques qu'auparavant. Ils restent en tour par tour, mais il est possible de manipuler les rangs d'intervention, soit en choisissant certaines compétences ou un style. Le jeu comporte deux styles, le style rapide qui frappe moins fort, mais peut permettre d'agir deux fois et le style puissant qui fait plus de dégâts, mais consomme aussi plus de PP et fait reculer dans l'ordre d'action.

Les altérations de statuts ont été modifiées, sans doute pour permettre un certain dynamisme. Déjà, toutes prennent fin après le combat. Mais surtout le sommeil et le gel ont été remplacé par la somnolence et la gelure. La première empêche le Pokémon d'attaquer de temps en temps, et la seconde agit comme le reflet spécial de la brûlure. Le Pokémon perd des PV et son attaque spéciale diminue aussi.

Lors de l'exploration, il est possible qu'une faille spatio-temporelle s'ouvre. Avec des objets et des Pokémon rares et surtout de la baston à gogo. Les combats sont omniprésents dans ces zones. Je les ai d'ailleurs longtemps évités tant ils étaient épuisants. Mais ils restent le seul moyen d'obtenir certains Pokémon.

Le jeu réintroduit des Pokémon plus forts que les autres un peu dans la lignée des Pokémon totem de la 7ème génération. Il s'agit dans un premier temps des Pokémon monarques, qui constituent ce qui se rapproche le plus de "boss" dans la narration. Ils sont plus grands, plus forts et ont une aura dorée. L'affrontement contre eux se divise en deux phase, la première où le joueur doit calmer ou distraire le monarque et la seconde qui est un combat pokémon plus classique. La partie la plus difficile est la première où le Pokémon vous attaque effectivement et vous devez soit esquiver les attaques ou vous mettre à l'abri, ou le mattraquer pour qu'il se calme. A côté des Pokémon monarques qui marquent des grandes étapes dans la narration se trouvent les Pokémon barons. Ils sont aussi plus gros, plus forts mais ont une aura rouge. Ils sont aussi un peu partout ce qui peut être embêtant parce qu'ils même s'ils sont territoriaux, ils peuvent être agressifs. Les Pokémon barons ont la fâcheuse tendance d'une part, d'avoir des niveaux bien supérieurs à ceux des autres Pokémon aux alentours et d'autre part avoir une intelligence artificielle qui les pousse à sélectionner l'attaque la plus efficace pour une situation. Je me souviens du Galopa niveau 40 qui m'a arrosé de Déflagration alors que les Ponyta aux alentour étaient niveau 6 grand maximum. Les Pokémon barons restent toujours des Pokémon avec qui il faut traiter avec attention, même quand vous êtes bien plus forts qu'eux. Leurs stats renforcées leur permettant d'avoir des surprises dans la manche. Je ne suis pas fan des noms français qui laissent entendre une proximité entre les deux types qui ne sont pas du tout liés. En anglais, les Pokémon barons sont désignés alpha. Dans une logique de groupe animal, où le plus fort et dominant est désigné vulgairement comme "alpha" (je crois que c'est plus compliqué que ça en biologie), je trouve que ça plus logique.

J'ai trouvé les combats plus durs dans cet opus. Surtout qu'il peut arriver que le joueur soit pris contre deux, trois voire quatre adversaires. La situation peut très vite dégénérer. Alors que certaines attaques comme Séismes ou Surf sont aux abonnés absents.

Scenario : Dans un premier temps, je pensais que le scénario était une excuse, mais j'ai affiné ma réflexion. En jouant j'ai progressivement compris que l'on est vraiment dans une époque où les Humains et les Pokémon ne se connaissent pas. Ce que l'on voit dans les jeux précédents est une utopie, et les Pokémon sont des créatures dangereuses beaucoup plus proches des animaux qu'ils auraient du être initialement.

J'ai compris aussi que la technologie de cet univers a évolué autour des Pokémon, les insérant progressivement dans son fonctionnement et rendant inutile ou obsolète d'autres éléments. On voit ainsi la ville se construire et s'enrichir au fur et à mesure où les Humains s'associent avec les Pokémon. La peur s'amoindrit au fur et à mesure, mais restera présente jusqu'au bout. Le temps où Humain et Pokémon vivent en harmonie viendra, mais ce ne sera pas au cours de ce jeu.

Je ne vais pas faire de comparaison avec la colonisation d'Hokkaido par le Japon. Je pense que certains l'ont fait bien mieux que je ne pourrais le faire. Cependant, je trouvais bizarre la manière que peuvent avoir certains personnages pour parler. Ils parlaient comme des campagnards

Quand j'ai commencé à jouer, je pensais qu'il n'y avait pas de vrai antagoniste. Puis sont arrivées les Détroussœurs, des femmes qui ont été exclues des groupes principaux et sont devenues des bandits. Malheureusement, pas grand chose en ressort, si ce n'est qu'elles deviennent des dresseurs à affronter...

De façon plus globale et en lien ce que j'expliquais plus haut, les Humains sont plus tendus que dans les jeux qui viendront ensuite. Ils n'hésiteront pas à guider le protagoniste à une mort certaine, ce qui sera rarissime par la suite.

Quand il a été annoncé que le Directeur Cormier était l'ancêtre du professeur Sorbier. Beaucoup ont cherché à voir des liens entre les personnages du jeu et ceux de Diamant et Perle. Selene et Helio sont un cas les plus évidents. Mais au bout d'un moment, je trouvais ça un peu lourdingue et paresseux. Est-ce que quelqu'un peu avoir des gènes aussi forts?

De plus, le jeu est plutôt "sombre" par rapport aux autres jeux principaux. La violence contre des Humains est explicitement évoquée, et vous pouvez vous retrouver livrer à vous-même à certains moments clés. Ces moments pouvant signer une mort certaine pour quelqu'un qui n'est pas le protagoniste. La possibilité de conflit et de guerre est une ombre qui plane sur la région, quoique subtilement.

Le jeu évoque aussi le fait de capturer des Pokémon "légendaire", quasi divins, mais capables d'être soumis par un enfant. Déjà, il nous est expliqué que les Pokéballs "cassent" les pouvoirs des Pokémon légendaires pour les rendre "normaux". Dans le cas d'Arceus, le Créateur, on comprend que jusqu'à présent, nous n'avions affaire qu'à un avatar qui ne dispose que d'une partie de l'entité. Entité qui décide finalement de se balader avec nous. On comprend aussi qu'à la mort du dresseur, les Pokémon retournent dans la nature. Je trouve dommage qu'Arceus soit finalement assez peu présent. Il intervient au tout début et à la toute fin et c'est tout. Il est référencé tout au long du jeu et la force antagoniste vient l'atteindre, mais lui reste loin. Peut-être est-ce le propre des dieux créateurs?

Ambiance : La région d'Hisui est très belle. Il y a ce côté estampe que l'on avait déjà dans Breath of the Wild qui est toujours agréable. Comme si on regarde une grande peinture.

Comme indiqué plus haut, les régions sont immenses et on peut avoir le sentiment d'être potentiellement dans une autre très vite. A titre d'exemple, la première, les Plaines d'Obsidiennes ont à l'ouest une vaste plaine et plus vers le sud ouest une grande forêt. Le Contrefort couronné comprend des ruines, des montagnes enneigées, des reliefs escarpées.

Les animations en combats sont également bien plus vivantes. Les Pokémon rugissent, bougent. Il y a moins d'attaques, mais elles impactent plus. Ultralaser est effrayant que ce soit un Leviathor ou un Octillery qui le crache, Lance-flamme ressemble à un jet de flammes. Les personnages sont aussi beaucoup plus expressifs.

Cependant, ça ne cache pas certaines limitations techniques qui se voient quand on voyage et où les objets à distance apparaissent au fur et à mesure. Où l'animation qui chute quand un Pokémon est au loin.

Concernant les musiques, je ne sais pas vraiment si elles m'auront marquée. Certaines musiques de région sont plutôt sympas. Sur le musiques de combats, ce sont bien souvent des remakes des jeux Diamant et Perle. Je retiens ainsi de nouveau, la musique contre les dresseurs, j'ai également une faiblesse pour les musiques contre les Pokémon gendaires.

Durée de vie : Le jeu est plutôt riche dans ce qu'il propose. La trame narrative principale est plutôt longue et sa difficulté peut surprendre. Il y a également du contenu post scénario qui est vraiment intéressant.

Le jeu comporte aussi de nombreuses quêtes secondaires. Dont une sur Spiritomb que j'ai essayé de fuir comme la peste. 

Un autre point d'intérêt du jeu est qu'il est nécessaire de compléter le Pokédex, que ce soit pour avancer dans la trame narrative ou même pour arriver au vrai boss final.

Pendant que je travaillais sur l'article, la 9ème génération a été annoncé avec Pokémon Ecarlate et Violet. Cette fois ci le jeu sera complètement ouvert. J'ai hâte d'en savoir plus. En tout cas, Chochodile est devenu mon petit chouchou, comme Kaïminus il y a maintenant plus de 20 ans (bon sang!).

Sur Legendes Arceus, c'était une bonne aventure riche et plaisante. Mais j'avais le sentiment que la technologie était encore en phase de test, une transition vers autre chose. La narration, bien que plus ambitieuse, pêche par moment. Mais peut-être que j'en attends trop d'une franchise à destination des enfants.

Quand j'y repense, je me dis qu'il y a des années de ça, la Quatrième génération avait été le début d'un désintérêt pour Pokémon, qui ne sera conquis qu'avec la Sixième (qui reste la moins lotie d'ailleurs). Aujourd'hui, c'est elle qui redonne ses lettres de noblesse à la franchise.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Menu Principal

  • : Journal du Yannus
  • : Bienvenue dans cet espace où je parle de ce que j'aime, et surtout de moi. En effet, je voulais avoir un endroit où je peux m'épancher à loisir! Pour autant, je préfère écrire un article quand je pense avoir un plus à apporter, ou si un sujet me tient très à cœur. Je n'ai pas une production régulière (j'écris quand l'inspiration vient et quand les possibilités me le permettent), mais j'encourage à passer au moins une fois par mois, pour ceux que ça intéresserait.
  • Contact

Rechercher

Articles Récents

  • Un été pour abandonner l'humanité
    Je me rends compte que ça fait un moment que je n'avais pas écrit d'article sur ma "pratique sportive". Le dernier remonte à ma pratique de la calisthénie au cours de l'été dernier. Beaucoup s'est passé depuis. Déjà, le mauvais temps approchant me donnait...
  • Pokémon Legends Arceus
    J'ai pensé à acheter les remake de Diamant et Perle quand j'ai appris que leur Ligue était peut-être l'une des plus difficiles, avec Cynthia qui aurait une équipe "parfaite". Mais je me suis ravisé quand j'ai compris que ce n'était qu'un pic de difficulté...
  • Shin Megami Tensei V
    J'ai pensé à me prendre le remaster de Shin Megami Tensei : Nocturne. Mais finalement je me suis ravisé car les musiques n'avaient pas été décompressés. Toutefois, je trouvais bizarre que l'on ressorte un remake de Nocturne peu avant le V... Cependant,...
  • Terres d'Emeraudes 2.0
    J'en parlais dans l'article sur le gentleman, mais j'ai été en couple. C'est tombé à l'eau en partie parce que je n'étais pas disponible et avais, à ce moment là, d'autres priorités. Je n'avais pas pris le temps de prendre de vraiment digérer la rupture....
  • La reprise !
    J'en ai parlé, mais Ring Fit Adventure m'a beaucoup accompagné durant le premier confinement. J'ai pu avancer dans le jeu et ai été surpris des ennemis qui se diversifiaient à un moment avec des animaux envoutés (des cerfs bleus, des aigles rouges, des...
  • Tierlists des applications de rencontre utilisées
    Durant mon adolescence et le début de mon age adulte, j'ai cruellement manqué de confiance en moi. Je ne pensais pas que je pouvais intéresser ou plaire. Que je n'étais qu'un "monstre" destiné à finir seul. Ces derniers mois m'ont fait changer mon jugement,...
  • Bilan covidé
    2020 a été une année bouleversante avec ce virus sorti de quasiment nulle part. Le remake de Resident Evil 3 étant sorti le 3 avril, j'ai pu penser, la première fois que je suis allé au travail durant le premier confinement, que nous étions dans une œuvre...