Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 juillet 2018 5 27 /07 /juillet /2018 16:30

Les douze derniers mois m'ont donné le sentiment que l'Univers joue parfois des blagues cruelles dans sa grande indifférence. 

L'an dernier, à la même période, une collègue partait à la retraite et allait être remplacée. Etant donné que nous serions amenés à travailler ensemble de façon quotidienne, et même que je devais être son responsable (première expérience d'encadrement!), j'étais très curieux de savoir qui serait l'heureux-se élue-e. Quelle ne fut pas ma surprise quand je vis le profil de la personne qui me rejoindrait. Je me demandais ce qu'elle venait chercher dans mon service et s'il n'y avait pas une erreur quelque part. Surtout compte-tenu de ses missions initiales. Finalement, non. Ce serait bien elle qui nous a rejoint.

Alors que je voulais rester professionnel et développer une relation de travail conviviale mais efficace (surtout vis-à-vis de quelqu'un que je ne connaissais pas), mes émotions m'ont très vite submergé. Beaucoup plus vite que je ne l'aurais cru. La réponse a été claire et nette, NON. Mais les choses ne sont jamais simples dans ces matières (en tout cas avec moi), et j'ai continué à faire le con. Aujourd'hui, j'ai envie de mettre en forme ce que je ressens et ce qui me traverse. Surtout que je ne pense pas qu'elle lira ces lignes (elle a autre chose à foutre).

L'une des premières choses qui m'ait accroché est le fait qu'on ait un niveau universitaire assez similaire avec le même type d'étude. Donc bien que j'étais assez méfiant (que fait-elle dans ce service, bon sang), j'ai vite réalisé que j'aurais quelqu'un avec qui je pourrais vraiment échanger de façon quotidienne, et je pense que ça a participé au fait que j'ai assez vite baissé ma garde. Enfin une collègue qui a le même niveau d'étude que moi et qui ce ne soit pas un chef! Je pensais avoir trouvé une égale au moins au niveau académique et intellectuel.

Très rapidement aussi, j'ai remarqué qu'elle réagissait plutôt bien à mon type d'humour, alors que d'habitude les femmes sont mal à l'aise voire outrées. Au départ, je pensais qu'elle essayait juste de s'intégrer, mais j'ai compris que c'était sincère. De même, au fur et à mesure de nos discussions, j'ai remarqué une forme d'analogie entre nous. Tout proportion gardée (elle a une vie bien plus riche que la mienne), nous avions eu des expériences similaires, et nous avons une vision du monde qui colle assez bien. Renforçant chez moi un sentiment de proximité. Surtout, elle a été la première fille, depuis bien longtemps, à me dire "je n'ai pas peur de toi." Et bon sang, j'ai tenté toute sorte de façon pour tester jusqu'où je pouvais aller avec elle, et je me rendais compte qu'il n'y avait pas de fin! C'était même l'inverse!

Toutes ces choses ont permis de créer un climat de confiance entre nous et permettant de fluidifier notre rapport de travail. Mais plus que le boulot quotidien, je me suis mis progressivement à m'ouvrir à elle, à lui faire confiance et à lui parler de choses plus personnelles, à défaut d'intimes (quand même!). Je me lâche avec elle comme je me lâche avec presque personne d'autre, à part quand j'écris dans ce journal.

Enfin, le physique. Ça me gène un peu d'en parler puisque je trouve ça assez superficiel et vaniteux, mais c'est un trop gros morceau. C'est à ce moment que les choses ont basculé. Au départ, je pensais que c'était une jeune femme mignonne et élégante, mais finalement assez quelconque. Des jeunes femmes comme on en trouvait dans tout Paris. Puis, j'ai appris qu'elle avait fait beaucoup de sport. Et qu'il lui restait les marques physiques. J'ai pété un cable.

En définitive, je ne pensais pas qu'une fille comme ça, qui remplisse presque tous mes critères, puisse exister. Ou, du moins, je m'étais convaincu qu'elle était tellement rare que je ne la rencontrerais jamais.

Cependant, et avec du recul, ce n'est véritablement qu'au cours des dernières semaines que je pense avoir réellement appris à la connaître. J'ai réalisé qu'elle était beaucoup plus profonde que ce à quoi je m'attendais, et qu'à chaque fois que je pensais avoir une bonne idée d'elle, il y avait autre chose. Une part d'ombre projetée par la lumière.

J'ai souvent tendance à dire que je n'ai pas de volonté propre quand elle est impliquée (on m'appelle le suprême de canard), tellement elle a une grande influence sur moi. Et je me rend compte que je me suis ouvert à de nombreuses choses avec elle.

Tout d'abord, c'est à son contact que j'ai véritablement pu m'initier à la vie parisienne. Pendant longtemps je voulais découvrir cette vie, et je n'ai jamais vraiment eu de guide pour découvrir toutes ces activités, comme prendre un verre, se poser quelque part. Tant et si bien, qu'alors que pendant longtemps j'affirmais que je n'était que de passage en région parisienne, j'ai désormais j'ai envie, pour un temps en tout cas, de devenir un "bobo parisien".

Ensuite, elle attiré mon attention et m'a permis de comprendre certains points de vue auxquels, même si j'étais sensible, je n'accordais pas une importance particulière. Et voilà-t-il pas que je me suis retrouvé à prendre fait et causes pour certains certains groupes. 

Elle m'a également fait m'intéresser à des choses qui ne m'intéressait pas auparavant, en particulier en terme de musique, où elle m'a fait écouter de la pop et fait découvrir que j'appréciais la trance. Elle m'aura donné envie de regarder des films français et elle m'aura même fait m'intéresser à la Coupe de Monde et partager le bonheur de la France alors qu'avant je m'en foutais éperdument!

Enfin et surtout, elle est, au moins indirectement, à l'origine des nombreux changements que j'ai entamé dans ma vie depuis ces derniers mois. Même si j'ignore si c'est véritablement le cas ou si elle n'est pas arrivée à un moment de ma vie où tout commençait à s'organiser. En effet, je voulais pouvoir me hisser à son niveau, et naïvement, devenir digne d'elle. Ce qu'aucune autre femme n'avait réussi à provoquer chez moi jusqu'à présent.

Cependant, parfois et à plus forte raison ces dernières semaines, je me demande si je ne suis pas comme Icare, à vouloir me rapprocher du soleil, et si je ne risque pas de me brûler les ailes et plonger vers une chute.

Quoiqu'il en soit, j'ai fait le choix de la voir comme ma muse. Même si elle demeure inaccessible (peut-être même a fortiori), elle reste une source d'inspiration pour moi afin que je puisse m'élever.

Quand je pense à elle, il m'arrive de l'associer à Mary Poppins. Elle vient, joue (involontairement) le rôle d'une bourrasque qui mettrait de l'ordre dans ma vie, puis part.

En effet, dans quelques temps, nos chemins, au moins professionnels, vont se séparer. Elle va suivre sa voie, et je vais vraisemblablement suivre la mienne. J'ignore si je la reverrai un jour. Et je le vois d'autant plus alors que je suis en train de taper ces lignes. Je me rends compte que je l'idéalise presque en lui associant toute sorte de qualités alors qu'elle n'a pas demandé tout ça. Je pense même qu'elle s'en fout royalement.

Dans tous les cas, je lui suis reconnaissant d'avoir été une collègue (et une amie?) avec qui le courant est très bien passé, de m'avoir ouvert les yeux sur toutes sortes d'opportunités, et même si c'est indirectement, d'avoir été l'étincelle qui a initié toute une série de changements en moi (comme si je me découvrais après une lente période de nymphose).

Je me demande alors si, dans sa grande indifférence, l'Univers ne ferait pas en sorte que les événements se déroulent comme ils doivent se dérouler.

Néanmoins, je suis pas complètement gaga non plus. Elle a un caractère de cochon! Capable d'envoyer une salve de missiles sol-air à la moindre taquinerie!

Tu t'attendais à une référence à Merlin?! Et bien non, Jean-Mimi! Muahahahaha!

Partager cet article
Repost0
25 juin 2013 2 25 /06 /juin /2013 14:21

J'ignore pourquoi j'écris cet article, sans doute pour lever un poids sur ma poitrine.

 

La veille de mes "débuts" en MMA, j'ai regardé Batman : Année Un. L'un des points qui m'avait le plus marqué était Catwoman, ou plutôt Selina Kyle. Elle aurait enfilé le costume et commencé le cambriolage en étant inspiré par Batman, mais avant ça, elle était une prostituée dominatrice (Heh, Frank Miller?). Mais là n'est pas le propos. D'habitude, Catwoman est dépeinte comme physiquement apte, mais avant tout voluptueuse. L'incarnation de la femme fatale par excellente en somme. Mais pas trop dans Batman : Année Un. Ici, physiquement elle est nettement plus dessinée, et beaucoup plus agressive également. Quoiqu'il en soit, à la fin, j'étais tout émoustillé, et j'étais triste qu'on l'ait rajoutée, car je voulais d'avantage de Catwoman.

 

Donc le lendemain, j'ai commencé le MMA. J'étais impressioné. Ca puait la sueur, la testostérone et peut-être même le sang (j'exagère). Je voyais des gars frapper comme des brutes dans des sacs, et s'entraîner physiquement comme des boeufs. J'étais comme une mouche au milieu de la tempête. Je me sentais de trop, alors que d'habitude, c'est moi qui en impose. C'est là qu'elle est arrivée.

Sur le coup, je me suis dit : "Catwoman." Elle descendait les escaliers, avec son petit top noir. Elle avait les cheveux courts, à la garçonne, et ils était de couleur roux / auburn /brun / peu importe en fait. Elle avait des yeux de biches. Mais le plus important, elle était musclée. Pas simplement mince, ou athlétique, mais clairement musclée. Plus que moi, par exemple (même si c'est pas très compliqué). Dans le même temps, c'est pas une montagne de muscle, ni une planche à laver, tout est équilibré. Elle est musclée, mais elle reste très féminine, dans son "anatomie". J'étais comme envoûté, et je le suis toujours. Et ce, à chaque fois que je la vois.

Cependant, elle ne faisait pas de MMA. Elle faisait du systema, le self defense russe pratiqué par les spetsnaz et qui mets l'accent sur la relaxation. Ca tombe bien me direz-vous, je veux en faire. Mais avec mes études qui ont pris beaucoup plus de place que je ne l'aurais cru, et la fin de la saison, faudra sans doute attendre Septembre.

Quoiqu'il en soit, tous les lundis (c'est-à-dire, quand les cours de MMA et de systema concordent) je surveille comme un prédateur aux affuts pour savoir si elle arrive. Et quand elle vient, je ne suis qu'à moitié ce qui se passe ailleurs, en MMA, notamment. Je passe l'essentielle de mes séances à la surveiller. Hum, j'avoue, c'est flippant dis comme ça. D'après ce que j'ai compris, elle serait militaire. J'ai alors "décider" de l'appeler, "la Tsarine". Le systema est russe. Elle est militaire... En plus, c'est plus court que la "déesse du systéma". De façon marginale, ça me fait un peu penser à Fedor Emelianenko, un grand champion de MMA, qu'on appelle le Dernier Empereur. Mais il n'y a pas de lien direct. A parti si c'est sa cousine éloignée. Mais j'en doute fort.

 

Pourquoi je ne tente rien, plutôt que d'être comme un tocard à la regarder de loin, reprenant mes habitudes de pervers? Je n'ai pas de raison particulière, juste des excuses. Je me convainc qu'elle est particulièrement sportive, qu'elle serait militaire, et je ne serais pas surpris qu'elle soit plus veille que moi. Alors que moi, je suis un "geek intello". Pas sportif pour un sou, débutant en MMA. J'ai pas vraiment d'arguments en ma "faveur". C'est un peu comme si un astronome voulait se mettre avec une astronaute. Dans le même temps, mes débuts en sport m'ont montré que, dans la vie, avec de la volonté, on peut tout faire. Quand j'ai débuté le MMA, je peinais comme un phoque. Maintenant, je suis d'avantage, et je sens - et vois - les changements.

Donc déjà, faudrait faire tomber la Tsarine de son pied d'estale. Ben oui, ce n'est pas une impératrice, et encore moins une déesse, elle reste une humaine avec ses failles et ses faiblesses. Par exemple, elle est pas très grande (je serais surpris qu'elle dépasse le 1m65 XD). Je la connais pas, et pourtant, elle occupe une bonne partie de mes pensées, et voilà que j'écris un article sur elle, dans la catégorie Hall of Yann! keuah renoi?! Néanmoins, j'ai envie de croire que la Tsarine a d'abord une portée psychologique voire symbolique (le mec qui se dédouane quoi XD). Elle me permet de voir que les femmes que je recherche existent, et ne sont pas qu'une rêverie ou un fantasme dans lequelle je chercherais à me conforter. Indirectement, ce constat me pousse à me donner encore plus. J'ai l'intention de commencer le systema l'an prochain. Elle n'aura été qu'un argument supplémentaire pour prendre mon choix. En espérant qu'elle soit toujours là. Bien entendu, j'essaye de ne pas trop me monter la tête. Ca ne m'a jamais réussi, jusqu'à présent.

Partager cet article
Repost0
5 avril 2012 4 05 /04 /avril /2012 07:46

Magazine2CoverArtworkA vrai dire, on se connaissait depuis le lycée, elle était dans la classe d'un ami en seconde, et je trouvais qu'elle lui collait au train. Puis en 1ère et en Tle, je trouvais qu'elle collait la fille qui me plaisait à l'époque. Quoiqu'il en soit, je la percevais surtout comme un pot de colle.

Au début, quand je suis arrivé à l'université, je lui parlais pas trop. Puis un jour, elle a fait que décider qu'elle s'asseyerait à côté de nous... Ainsi est né, le Club des Marginaux!

Comme je suis une bonne poire, je lui ai donné mon numéro de fixe, alors qu'on m'avait conseillé de ne pas le faire... Malheur m'en a pris, elle commença à me coller (comme quoi!) et passer en mode 3615 alors que je m'en fou(tai)s de sa life.

 

1068627-25 cloak and dagger 1J'ai essayé plusieurs fois de me débarrasser d'elle, que ce soit de manière gentille, de manière rusée, de manière forte... J'ai à peu près tout essayé, mais il n'y avait que des résultats temporaires: la bougresse s'était mise en tête que j'étais son ami, alors que je lui avais fait clairement comprendre que non.

Au fur et à mesure, je me suis fait une raison, comme dit le proverbe oriental qu'elle aime tant: "la main que tu ne peux briser, baise la et prie Allah de la baiser."

Je dois en outre admettre que c'est l'une des quelques personnes, que je fréquente régulièrement, capables de me faire peur. Comment une fille d'1m63 peut me faire peur? Si d'habitude elle se comporte comme une enfant gatée, il y a des moment où la petite fille laisse place à une véritable femme fatale. Et dans ces moments là, elle est capable de mettre le doigt sur beaucoup de choses. J'aime pas ça.

 

J'ai beau casser du sucre sur son dos, mais je dois admettre qu'il s'agit d'une des personnes les plus proches de moi. A vrai dire, j'ai un degré de complicité avec elle que j'ai avec presque personne d'autre, je crois. En plus, j'adore l'embêter. En outre, je reconnais qu'elle et son 8 m'ont inspiré un nouveau standard pour l'appréciation du physique féminin.

Elle aime bien prétendre que je suis l'homme de sa vie, et qu'elle serait la femme de la mienne... Je sais pas, j'ai un peu de mal à croire à ces "déclarations enflammées". Je ne considère qu'elle cherche à endormir ma vigilance, mais plus qu'elle parle en un instant T. Peut-être aujourd'hui, nous sommes des "âmes soeurs", mais qu'avec le temps et l'éloignement, nous évoluerons chacun de notre côté, et qu'elle dirait à un autre homme qu'il est véritablement l'homme de sa vie, et ne pensera à moi que comme une "phase".

Partager cet article
Repost0
8 octobre 2011 6 08 /10 /octobre /2011 01:25

shanks.jpgJe l'ai déjà dit, mais je suis pas du genre à m'attacher au gens, mais y a des fois comme ça...

 

Avant d'arriver en 1ère année, je voulais faire du droit pour être magistrat, ou bien on m'avait mis en tête de faire Sciences Po Paris... Puis vint le TD de constit'. Le chargé de TD était vraiment cool.

Alors que le cours magistral, bien qu'intéressant en lui-même ressemblait à un énorme pavé bleu quasi illisible, il arrivait à donner vie à la matière. De fait, j'arrivais à faire tous mes TD, parce qu'il me donnait envie de le faire.

 

D'un autre côté, alors que je découvrais le droit public, le droit privé me semblait de plus en plus ennuyant et rébarbatif. Dès la première année, je laissais tomber le droit privé et mes projets de magistratures pour me tourner vers le droit public.

Je dois avouer qu'il a été une aide dans le choix de mes matières, me donnant des conseils et des indications pour des lieux d'études à l'avenir.

Partager cet article
Repost0
18 avril 2011 1 18 /04 /avril /2011 13:02

885688-44 incredible hercules 136 superJe le connais depuis le CE2, mais c'est à partir du CM1 qu'on s'est vraiment parlé, parce qu'on était *suspens* dans la même classe.

A vrai dire c'est le cousin d'une amie que je connais depuis la maternelle, et à l'époque, je pensais que c'était dans l'ordre d'avoir son "cousin" dans sa classe. En CE1, une autre amie avait son "cousin" dans la classe, puis en CE2, c'était moi, et puis en CM1, c'est l'autre amie qui a eu son cousin.

 

A vrai dire, on s'est parlé puisqu'on s'était retrouvé assis côte à côte et qu'on était un peu isolé. Après on m'a déplacé parce que je parlais trop mais on a quand même gardé les liens.

 

FearItself 5 CoverImmonenVariantEn arrivant en lycée, alors qu'il existait désormais un fossé entre mes anciens camarades d'école et moi (ils ont fait leur vie quoi), il était le seul avec qui j'ai gardé un réel contact.

A vrai dire, on était un peu pareil, dans la loose, considérés comme des élèves gentils, sages et sérieux... Yark!

 

Depuis, on a pas mal roulé notre bosse ensemble, je me souviens des premiers jours de première année à l'université...

Partager cet article
Repost0

Menu Principal

  • : Journal du Yannus
  • : Bienvenue dans cet espace où je parle de ce que j'aime, et surtout de moi. En effet, je voulais avoir un endroit où je peux m'épancher à loisir! Pour autant, je préfère écrire un article quand je pense avoir un plus à apporter, ou si un sujet me tient très à cœur. Je n'ai pas une production régulière (j'écris quand l'inspiration vient et quand les possibilités me le permettent), mais j'encourage à passer au moins une fois par mois, pour ceux que ça intéresserait.
  • Contact

Rechercher

Articles Récents

  • Wakanda Forever
    Je ne sais plus si j'en avais déjà parlé mais le décès de Chadwick Boseman m'avait un peu marqué. Je crois que dans la même période Virgil Abloh était mort d'un cancer également. Ca m'avait fait penser à la fragilité de nos existence, et qu'il était important...
  • Un été pour abandonner l'humanité
    Je me rends compte que ça fait un moment que je n'avais pas écrit d'article sur ma "pratique sportive". Le dernier remonte à ma pratique de la calisthénie au cours de l'été dernier. Beaucoup s'est passé depuis. Déjà, le mauvais temps approchant me donnait...
  • Pokémon Legends Arceus
    J'ai pensé à acheter les remake de Diamant et Perle quand j'ai appris que leur Ligue était peut-être l'une des plus difficiles, avec Cynthia qui aurait une équipe "parfaite". Mais je me suis ravisé quand j'ai compris que ce n'était qu'un pic de difficulté...
  • Shin Megami Tensei V
    J'ai pensé à me prendre le remaster de Shin Megami Tensei : Nocturne. Mais finalement je me suis ravisé car les musiques n'avaient pas été décompressés. Toutefois, je trouvais bizarre que l'on ressorte un remake de Nocturne peu avant le V... Cependant,...
  • Terres d'Emeraudes 2.0
    J'en parlais dans l'article sur le gentleman, mais j'ai été en couple. C'est tombé à l'eau en partie parce que je n'étais pas disponible et avais, à ce moment là, d'autres priorités. Je n'avais pas pris le temps de prendre de vraiment digérer la rupture....
  • La reprise !
    J'en ai parlé, mais Ring Fit Adventure m'a beaucoup accompagné durant le premier confinement. J'ai pu avancer dans le jeu et ai été surpris des ennemis qui se diversifiaient à un moment avec des animaux envoutés (des cerfs bleus, des aigles rouges, des...
  • Tierlists des applications de rencontre utilisées
    Durant mon adolescence et le début de mon age adulte, j'ai cruellement manqué de confiance en moi. Je ne pensais pas que je pouvais intéresser ou plaire. Que je n'étais qu'un "monstre" destiné à finir seul. Ces derniers mois m'ont fait changer mon jugement,...